AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission Mikari [FINI]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kaarasu Takami
Sous chef du clan Mikari
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 15/02/2013
Localisation : De l'autre côté du miroir

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Johanna Hope/Azuki Kanra/Leah B. March

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Lun 22 Juil 2013 - 20:37

 - Tu m’expliques maintenant ?
 
Kaarasu avait parlé sur un ton neutre, froid, presque automatique qui ne collait pas du tout avec son caractère de sadique gamin dérangé, mais peut lui importait. Il tenta d’entrer dans la chambre de son supérieur alors que celui-ci n’était, visiblement pas de cet avis.
 
- C’est bon, maintenant, Kaarasu. Lui dit-il d’une voix tranchante en essayant de refermer la porte sur lui.
 
Finalement, son cadet parvint tout de même à entrer & alla s’asseoir sur le lit de l’androgyne, le plus naturellement du monde. Il n’était nullement freiné par l’hostilité de son aîné, et comptait bien réussir à obtenir ce qu’il désirait (comme la plupart du temps). Il suivit Noe du regard alors qu’il venait s’installer à ses côtés & posait sa main sur la sienne.
 
- Je… Je faisais parti de groupes comme ceux-là avant d’arriver à Seikoku… Lui révéla-t-il finalement.
 
Ah ? Lui aussi ? Pourtant, à en voir la façon dont il abordait le sujet, ça n’avait pas vraiment du être une époque bien heureuse de sa vie… De plus en plus honteux (le brun pu même le voir rougir, et cette fois-ci, sans la moindre démonstration d’affection), il ajouta ;
 
- J’ai eu peur… J’imagine… J’ai imaginé à quel point j’aurais eu peur si j’avais été dans cette bâtisse… C’est tout.
 
Sur ce, l’androgyne croisa les bras tel un enfant mécontent & tourna le dos à son sous-chef, déclarant froidement ;
 
- Heureux ?
 
Kaarasu soupira cette fois-ci, se laissant tomber sur le dos & gardant le silence pour observer un moment le plafond de cette chambre. Honnêtement, il ne savait plus trop comment il devait gérer cette situation. Il était indéniable qu’il avait besoin du chef Mikari pour réussir tous ses plans, il ne pouvait se permettre de le perdre en tant qu’allié ou de courir le risque que celui-ci le trahisse… Bien que lui-même, depuis le tout début se disait qu’il finirait bien par le trahir à son tour. C’était plus fort que lui, il était incapable de demeurer à longtemps, avec les mêmes personnes. Un temps venait toujours ou il se lassait, trahissait ses « amis » et allait trouver un peu de compagnie ailleurs. Il vivait ainsi depuis aussi longtemps qu’il se souvienne… Cependant, cette fois ci, il ne s’agissait pas du même monde. Il avait du revoir tous ses repères et désormais, ne pensait plus exactement de la même façon.
 
- Allons, pourquoi es-tu si hostile ? Demanda le sous-chef d’un ton léger. Tout ce que je voulais, c’était m’assurer que tu allais bien. Est-ce vraiment mal ?
 
Noe ne semblait pas trop le prendre au sérieux, et bon, son cadet ne pouvait pas le blâmer. Le jeune homme savait bien que s’il devait y avoir une personne considérée comme absolument pas digne de confiance dans tout Seikoku, il risquerait de remporter la palme, mais cette fois-ci, c’était d’une importance capitale. Et il ne comptait plus mentir à Noe. À partir de maintenant, il désirait faire de lui son principal allié. Car, jamais il ne pourrait s’en tirer tout seul parmi tous les clans de leur lycée. C’était tout simplement aussi inhumain qu’impensable.
 
Il se redressa et posa une main sur l’épaule de l’androgyne, qui lui tournait toujours le dos.
 
- Je ne mens pas cette fois. C’est juré. Aussi absurde que cela puisse paraître je m’inquiète lorsque tu ne vas pas bien…
 
Si le chef Mikari tombait, le sous-chef tomberait également peu de temps après. C’était inévitable & il en était parfaitement conscient. Cependant, si lui-même venait à s’écrouler, Noe pourrait très parfaitement continuer sans lui. Voilà ce qui le dérangeait. Il n’était pas indispensable. Et puis… Il n’y avait pas que ça.
 
- C’est tout à fait compréhensible que tu continues à te méfier de moi, après tout, n’avons-nous pas dit nous-mêmes que nous serions prêts à trahir l’autre une fois le moment venu ? C’est ridicule, au fond…
 
Il marqua une courte pause, et bien qu’il sache que le chef Mikari n’aimait pas particulièrement lorsqu’il lui parlait longtemps comme ça, il lui restait encore quelque chose à dire.
 
- Tu sais, moi aussi, figures-toi. J’ai peur… parfois. Avoua-t-il avec un pâle sourire mauvais, démontrant tout le mépris qu’il avait pour lui-même en ce moment. Peur de ne plus pouvoir distinguer le réel du faux, de ne plus pouvoir me réveiller…
 
Avec ça, peut-être arriverait-il à moins se méfier.
Revenir en haut Aller en bas
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 24

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: HellRoy Jadziah~

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Mer 7 Aoû 2013 - 20:18

- Heureux ?

Son camarade se laissa choir d’avantage dans son lit, de toute évidence lasse de la froideur que l’androgyne avait à son égard. D’ailleurs, ce dernier regrettait déjà ses aveux : Lui confier ainsi ses secrets l’effrayait un peu ~ Kaarasu était loin d’être le genre de garçon à qui on devait donner facilement sa confiance, mais avait-il vraiment le choix? Le corbeau était, après tout, son sous-chef et il se devait de croire en lui. Puis, le blond en savait tout de même plus sur son cadet, ayant eu accès (L’ayant toujours, d’ailleurs) à la fiche de l’autre éphèbe. Un peu découragé, le Takami finit par répondre, toujours étendu :

- Allons, pourquoi es-tu si hostile ? Tout ce que je voulais, c’était m’assurer que tu allais bien. Est-ce vraiment mal ?

Kaarasu semblait sincère, mais encore, Noemi n’arrivait pas à le croire. Naturellement, ce n’était pas  une mauvaise chose, et peut être que le corbeau voulait vraiment s’enquérir de l’état de son chef ~ Alors, pourquoi avait-il le sentiment que quelque chose clochait? Que son camarade lui tendait un piège? Puis, le Kotasu n’osait même pas le regarder dans les yeux, de peur qu’il y trouve réellement de la compassion ou bien encore pire… De la pitié. Son ami posa la main sur son épaule frêle, poursuivant sur un ton légèrement plus doux :

- Je ne mens pas cette fois. C’est juré. Aussi absurde que cela puisse paraître je m’inquiète lorsque tu ne vas pas bien…

Le chef du clan de la mort ne put s’empêcher de sourire de façon malsaine ~ Pourquoi n’arrivait-il pas à croire et son compagnon ne crachait pas toujours de longs tissus de mensonges? Il refusait d’accorder une seule seconde de plus au corbeau qui semblait bien s’amuser, derrière lui ~ Cependant, avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, le brun ajouta :


- C’est tout à fait compréhensible que tu continues à te méfier de moi, après tout, n’avons-nous pas dit nous-mêmes que nous serions prêts à trahir l’autre une fois le moment venu ? C’est ridicule, au fond…

Exactement. Ils pouvaient bien faire semblant qu’ils étaient les meilleur ami du monde, que tout allait comme sur des roulettes, mais au fond… Oui, au fond de leur cœur, y croyaient-ils vraiment? Bien sûr que non… Ils jouaient ensemble et se jouaient de la vie, mais une fois seul, ils étaient méfiant et refusait de trop croire ce que disait l’autre. Continuant son long monologue, le corbeau ajouta, hésitant :

- Tu sais, moi aussi, figures-toi. J’ai peur… parfois. Peur de ne plus pouvoir distinguer le réel du faux, de ne plus pouvoir me réveiller…

…. Était-ce… Des aveux? Il ne put s’empêcher de se retourner vers son sous-chef, les yeux légèrement écarquillés ~ Ce n’était pas vraiment leur genre, après tout, d’ainsi révélé ce qui était caché au fin fond de leur cœur glacé. Il enlaça son ami, murmurant dans son oreille, d’une voix froide et pourtant douce :

-… Ce sera tout pour ce soir, je crois….Ne t’inquiète pas pour moi, ça ira très bien et… Si tu à peur de nouveau, tu… Tu p-peux venir me voir.

Il fit sortir le brun de sa chambre et attendit quelque minutes avant de quitter pour se diriger à celle d’Usui, ou il toqua à la porte attendant une réponse.

~ ~ ~ ~



~Through the eyes of a madman ~

 
Sometimes, you don't want to hear the end...
Because how could it be happy?
Revenir en haut Aller en bas
Usui Asuma
Le Yokai
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : là où vous ne me trouverez pas !

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: nop'

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Jeu 8 Aoû 2013 - 7:55

" Mouais. Demandez-lui, il semblerait qu’il a toute votre confiance."

Perdu dans ses pensées, Usui regardait le paysage défiler, les grandes allées de la ville défiler. L'ambiance était loin d'être agréable dans la voiture. Il ne pourrait pas devenir l'ami de... l'autre. Sous entendu Kaarasu. Qui d'ailleurs soupira avant d'ajouter :

" C’est comme tu veux, Kota-Chin, comme tu veux…"

Le chef secoua la tête, ce qui fit soupirer le semi humain. A quoi s'attendait il ? Une réconciliation ? Si rapide ? Tsss.
Un silence malsain s'installa de nouveau. Quand est ce que l'ambiance changerait ? Enfin, au moins il n'y avait pas de fausses amitiés, les deux membres des Mikaris. En arrivant à l’hôtel  il fit un crochet pour se payer une nouvelle paire de lunette. Cela lui prit pas mal de temps, et quand il rentra il était déjà pas mal tard. Passant devant la chambre de son chef, il entendit des voix en sortir, jugeant trop indiscret d'écouter, il se contenta de se rentrer dans sa chambre. 
Il déposa ses nouvelle lunettes sur la table de chevet. Et se prit une bonne douche, jetant les vêtements du jour dans sa valise, enfilant son jogging habituel, restant torse nu pour la nuit. 

Il avait manger un sandwich comme à midi, rien de plus, et s'était laissé tomber dans son lit quand un petit martèlement à sa porte attira son attention, il se redressa et fixa cette dernière. Et finalement, sans attendre bien longtemps, vint l'ouvrir.
Il écarquilla les yeux en voyant son chef. 


" Je peux vous aider ?"


Dit il avec son expression surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Kaarasu Takami
Sous chef du clan Mikari
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 15/02/2013
Localisation : De l'autre côté du miroir

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Johanna Hope/Azuki Kanra/Leah B. March

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Sam 10 Aoû 2013 - 0:32

 - Tu sais, moi aussi, figures-toi. J’ai peur… parfois. Peur de ne plus pouvoir distinguer le réel du faux, de ne plus pouvoir me réveiller…
 
Était-ce vrai ? Si… Il lui semblait du moins. Cette angoisse sourde qui prenait possession de lui chaque fois qu’il ouvrait les yeux le matin, à savoir s’il était réellement dans la réalité ou si ce n’était encore qu’un rêve. Cette attente interminable du silence lorsqu’il avalait une ou deux pilules sensées le rendre sain d’esprit pour quelques heures. Cette impression étouffante qu’il n’était jamais seul… et ne pourrait jamais l’être vraiment. Ça devait bien être de la peur… tout ça. Non ?
 
Noe parut passablement surpris par cette révélation, s’étant retourné promptement vers son cadet pour mieux le dévisager. Le croyait-il, cette fois ci ?
 
En toute réponse, l’androgyne se rapprocha de son cadet et l’enlaça, chose qui étonna légèrement Kaarasu (de toute évidence, il ne lui en voulait plus pour l’évènement de ce matin) & lui souffla dans le creux de l’oreille ;
 
- … Ce sera tout pour ce soir, je crois… Ne t’inquiète pas pour moi, ça ira très bien et… Si tu as peur de nouveau, tu… Tu p-peux venir me voir.
 
Kaarasu sourit, remerciant silencieusement son chef alors qu’il se redressait. Il sortit ensuite de la chambre du blond, n’ayant plus de raison valable d’y demeurer (comme ce dernier lui avait assuré qu’il allait mieux) et rentra dans sa chambre, pas mécontent que toute cette histoire soit réglée. Du moins, pour le moment.
 
Il alla prendre une longue douche chaude, alors l’agréable impression de purifier son esprit. De le vider de toutes ces bribes de pensées qui étaient en train de pourrir. Se sentant passablement mieux par la suite, il se rhabilla et sortit sur le balcon de sa chambre, profitant de ce moment de solitude & de silence. Il se gorgea les poumons de cet air si familier et ferma les yeux, laissant la brise du soir secouer ses mèches sombres et encore humides.
 
Sans trop savoir pourquoi, Kaarasu avait toujours aimé les hauteurs. Ces endroits vertigineux d’où il serait si facile de simplement… se laisser tomber dans le vide.
 
Il resta installé là durant une bonne partie de la nuit, puis rentra en espérant pouvoir gagner quelques heures de sommeil.
 
***
 
Le lendemain matin (enfin, quelques heures plus tard), le jeune sous-chef se réveilla avec la désagréable impression de n’être pas tellement reposé. M’enfin, il n’était pas de mauvaise humeur malgré tout. Et même si son corps paraissait encore fatigué, son esprit lui, était plutôt serein. Il s’habilla rapidement (comme a son habitude) puis sortit de sa chambre, dans le petit salon qui reliait les trois, & s’installa dans un canapé en attendant que ses deux collègues ne se lèvent (ayant appris que, visiblement, ils n’aimaient pas lorsque lui-même se chargeait de leur réveil).
 
Il attendit donc quelques instants, le temps que ses deux camarades se réveillent & se préparent (et tout et tout). Enfin, lorsqu’ils furent sortis, il déclara à leur intention ;
 
- J’ignore quel est le programme aujourd’hui, mais si vous voulez mon avis je crois que nous devrions essayer d’être un peu plus discrets.  
Revenir en haut Aller en bas
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 24

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: HellRoy Jadziah~

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Ven 16 Aoû 2013 - 20:39

- … Ce sera tout pour ce soir, je crois… Ne t’inquiète pas pour moi, ça ira très bien et… Si tu as peur de nouveau, tu… Tu p-peux venir me voir.

L’androgyne attendit que son fidèle ami ait quitté sa chambre pour en sortir lui aussi, se dirigeant vers celle de l’autre Mikari qu’il avait beaucoup négligé depuis le début de la mission. Il ne fallait absolument pas qu’il se sente mit à part malgré le fait que l’homme poupée soit beaucoup plus proche du corbeau. Il toqua à la porte et attendit seulement quelques secondes avant que son disciple vienne lui ouvrir, apparemment surprit de le voir là. Il demanda alors de sa voix grave :

-Je peux vous aider ?

Il entra sans vraiment avoir la permission du blond et s’assit sur son lit, levant la tête vers le Asuma ~ Il avait fait preuve de beaucoup de force aujourd’hui et l’androgyne était heureux qu’il soit à leurs côtés, chez les Mikari. Il fallait rapidement lui faire comprendre… Mielleusement, il répondit alors :

-Non, pas particulièrement…

Il croisa les jambes et tapota le lit à côté de lui, intimant à Usui de le rejoindre. Il posa sa main sur celle de l’autre éphèbe et ancra son regard dans le sien, se voulant charmant. Comment lui exprimé son contentement?... Le blond n’avait jamais été très doué en social ~Il finit par avouer, finalement, sur un ton plus doux :

-Kaarasu ta mené la vie dure, aujourd’hui…

Il marqua une courte pause, déposa un baiser sur la joue du Yokai avant de murmurer dans son oreille par la suite :

-Mais je suis celui qui dirige les Mikari, et s’il fait quoi que ce soit qui menacerait ton intégrité… Viens donc m’en parler.

Le Kotasu se leva et laissa le jeune homme seul sur son lit, prenant tout de même le temps de lisser sa tenue avant de retourner vers porte. Il y fit face un moment puis se tourna vers l’autre garçon avant de lui dire, très franchement :

-Je suis heureux que tu sois chez les Mikari. Sincèrement.

Puis il quitta la pièce, refermant la porte derrière lui. Voilà, une bonne chose de faite… Il était embarrassé… Il avait révélé beaucoup trop de chose, pour une seule soirée… Ah ~ Il ne pouvait pas revenir en arrière, alors autant arrêter d’y pensé. Il retourna dans sa chambre, décidant de dormir de nouveau, après avoir changé rapidement de corps. Il s’endormit rapidement et ne rêva pas.

~~~~~

Le lendemain, il décida de rester dans son corps originel, prit une douche, se maquilla légèrement et enfila des vêtements sombres, faisant beaucoup plus homme de cette manière ~ Mais bon… Qu’avait-il encore à cacher, à présent? Il quitta son confortable nid pour retrouver Kaarasu et Usui dans le salon, le brun exprimant tous de suite :

- J’ignore quel est le programme aujourd’hui, mais si vous voulez mon avis je crois que nous devrions essayer d’être un peu plus discrets. 

Malgré le fait qu’il aimait bien déchirer des personnes en deux, il approuva la proposition de son sous-chef d’un simple hochement de tête ~ Il se retourna vers le Yokai pour lui demander d’une voix incroyablement douce :

-Crois-tu que nous devrions continuer à attaquer les chefs, aujourd’hui, ou chercher des informations sur ceux-ci?

Tant qu’à l’inclure, autant le faire au complet, hm…

~ ~ ~ ~



~Through the eyes of a madman ~

 
Sometimes, you don't want to hear the end...
Because how could it be happy?
Revenir en haut Aller en bas
Usui Asuma
Le Yokai
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : là où vous ne me trouverez pas !

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: nop'

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Mer 21 Aoû 2013 - 11:03

"Je peux vous aider ?" Demanda le semi homme.


Le chef pénétra dans la chambre sans attendre de permission. L'autre ne dit rien, le regardant aller s’asseoir sur le lit. Puis l'androgyne dévisagea le deuxième blond, et lui dit :

"Non, pas particulièrement…"

Ce qui fit hausser un sourcil à l'Usui, que venait il faire ici alors ? Le chef croisa les jambes et indiqua le lit en tapotant dessus, ce que l'autre compris comme une indication, on l'invitait à s'asseoir lui aussi. Alors il le fit, il n'avait rien à y perdre. Le Noe posa sa main sur celle du semi yokai, ce qui le surpris un peu. Les deux supérieurs du clan Mikari ne s'étaient pas tant que ça intéressés à lui, et là, il recevait une visite du chef en personne qui faisait preuve de sympathie pour lui. Il y avait de quoi s'étonner tout de même. Ce dernier se mit à regardait Usui dans les yeux, regard qu'il lui rendit. 


"Kaarasu ta mené la vie dure, aujourd’hui…" Commença-t-il sur un ton plutôt doux.

Usui haussa des épaules et fut encore plus surprit des actions de son chef, ce dernier lui déposa un baiser sur la joue, ce qui fit écarquiller les yeux verts du jeune homme.

"Mais je suis celui qui dirige les Mikari, et s’il fait quoi que ce soit qui menacerait ton intégrité… Viens donc m’en parler."

Le chef ce leva, alors que Usui faisait non de la tête, bien évidemment, cette proposition lui faisait chaud au coeur, mais jamais il ne le ferait. Il n'était pas pleurnichard, il était débrouillard. Il n'aimait pas ce plaindre, il préférait agir de ses propres moyens, et puis, ce n'était pas la première fois qu'on essayait de lui mener la vie dur, loin de là ! 
Arrivait devant la porte, le chef se tourna vers celui qu'il laissait.

"Je suis heureux que tu sois chez les Mikari. Sincèrement."

Une nouvelle fois étonné, il regarda le Kotasu partir les yeux écarquillaient de nouveau. Il était légèrement choqué, c'est clair qu'il n'aurait jamais oser penser qu'une telle chose arriverait. Bien évidemment, l'attitude de son chef le rassura et finalement, peut être que s'il faisait abstraction du sous chef, il serait bien, dans se clan. Il éteint la lumière et se coucha, quel journée ! Il ne put s'endormir avant quelques heures, trop prit dans ses réflexions. 
________________________

Il se réveilla tôt, mais resta dans son lit encore quelques temps. Il n'aimait pas se genre de nuit, trop courte, sans rêve, qui lui donnait l'impression de n'avoir fait que cligner des yeux. Passait un moment il se leva, enfila une nouvelle tenue, pantalon noir et large avec un marcel gris. simple, discret. Il prit son étui à Katana, mit ses lunettes sur son nez, et sortit, le sous chef était seul, assit dans un canapé. Enfin, quelques secondes après, ils furent rejoints par le chef. Il avait l'air différent, enfin, Usui ni fit pas trop attention.

"J’ignore quel est le programme aujourd’hui, mais si vous voulez mon avis je crois que nous devrions essayer d’être un peu plus discrets."

Pour une fois, le semi homme était d'accord avec lui. S'ils comptaient passer un peu plus de temps sur cette mission pour la mener à bien, ils devraient faire preuve de plus de discrétion. Il approuva donc cette proposition avec son silence. C'est alors que le Kotasu se tourna vers le semi yokai, et dit d'une voix douce :

"Crois-tu que nous devrions continuer à attaquer les chefs, aujourd’hui, ou chercher des informations sur ceux-ci?"

Il prit quelques temps pour réfléchir à cette propositions. Foncer une nouvelle fois tête baissée ne s’avérait pas très intelligent,  ils auraient peut être moins de chance que la veille et n'y arriveraient peut être pas. Mais c'était le Kaarasu qui les avait mit sur la bonne piste le jour d'avant.


" Et bien, je pense que chercher des informations sur ce que l'on doit trouver serait plus judicieux, mais hier, c'est le sous chef qui nous a indiqué la bonne route, alors peut être qu'il s'y connait assez pour nous donner d'autre indications. " 


Il s'était exprimé poliment, mais ce n'était pas au sous chef qu'il parlait. 
Revenir en haut Aller en bas
Kaarasu Takami
Sous chef du clan Mikari
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 15/02/2013
Localisation : De l'autre côté du miroir

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Johanna Hope/Azuki Kanra/Leah B. March

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Sam 24 Aoû 2013 - 4:15

- J’ignore quel est le programme aujourd’hui, mais si vous voulez mon avis, je crois que nous devrions essayer d’être un peu plus discrets.
 
Kaarasu savait bien qu’ils étaient protégés par la direction de Seikoku, et que théoriquement, ils ne pourraient pas être envoyés en prison mais, s’ils continuaient à massacrer tous les gangs de cette façon, une altercation avec la police serait inévitable. Et il y avait une certaine personne que le jeune sous-chef ne tenait pas spécialement à revoir, au sein de la police…
 
Noe parut approuver la proposition et acquiesça d’un hochement de tête. Puis, il se tourna vers Usui et lui demanda d’une voix un peu trop tendre ;
 
- Crois-tu que nous devrions continuer à attaquer les chefs, aujourd’hui, ou chercher des informations sur ceux-ci ?
 
Tiens ? Quel était ce changement d’attitude de Noe envers l’autre blond ? Craignait-il que son sous-chef l’ai tellement énervé qu’il en vienne à avoir envie de trahir les Mikari ? Ce serait là un scénario plutôt ironique qui amuserait bien le jeune corbeau. Mais bon, officiellement, Noe avait le pouvoir, qu’il fasse ce qu’il voulait des autres membres de son clan !
 
- Et bien, je pense que chercher des informations sur ce que l’on doit trouver serait plus judicieux, mais hier, c’est le sous-chef qui nous a indiqué la bonne route, alors peut-être qu’il s’y connait assez pour nous donner d’autres indications.
 
- Si je ne m’abuse, je crois que nous avons éliminé les chefs de 2 des gangs qui étaient susceptibles de causer de réels dommages à la ville. Répondit Kaarasu devant les regards inquisiteurs de ses deux camarades. Le troisième sera, par contre, un peu plus dur à coincer… Mais je crois que si nous le tuons, il n’y aura plus vraiment de soucis à se faire.
 
Les deux autres Mikari ne trouvèrent aucune objection, et suivirent leur sous-chef encore une fois dans la voiture commandée par le lycée. Cette fois ci, Kaarasu ne savait pas vraiment ou aller chercher le chef en question. Il s’affaira donc à fouiller (à une vitesse vertigineuse) à travers tous les téléphones portables qui lui avait remis Noe la veille, à la recherche d’informations qui pourraient leur être précieuses. Ça ne lui prit pas beaucoup de temps pour trouver ce qu’il cherchait. Le chef de gang Azenoshi Kazuyo avait rendez-vous avec l’un de ses plus fidèles associé dans quelques heures à peine, près d’un restaurant dans l’est de la ville. C’est donc à cet endroit que se rendirent les trois Mikari. Une fois sur place, le jeune sous-chef se porta volontaire pour aller monter la garde derrière l’immeuble en question ; ce Kazuyo était sans conteste, le plus respecté des chefs de gangs de Tokyo, et avait aussi une place importante au sein de la mafia japonaise, alors ça ne faisait nul doute qu’il ne serait pas seul…
 
Étrangement, Kaarasu était lassé de flâner dans sa ville natale. Il était étonnement nerveux et n’avait qu’une hâte ; rentrer à Seikoku, là ou il était isolé du monde, et de tous ces trucs qu’il avait cherché à fuir… Ici, il n’était personne, et tous ses pions les plus fidèles n’étaient plus. C’était un jeu dangereux auquel il s’était résigné à se soustraire.
 
Puis, les cibles débarquèrent. Ils étaient une bonne dizaine, tant qu’il serait impossible de tous les éliminer discrètement. Ça allait encore se terminer dans une marre de sang… Le jeune corbeau serra les dents, puis refit apparaitre au coin de ses lèvres son sourire enfantin, alors qu’il sortait l’un de ses couteaux les plus tranchants et fonçait vers l’ennemi. La bataille dura passablement longtemps… Ces types étaient plus coriaces que ceux qu’ils avaient précédemment affrontés, c’était l’élite quoi. Kaarasu laissa Noe & Usui se débarrasser de ceux qui demeuraient autour du chef, alors que lui s’était éloigné pour achever ceux qui avaient tenté de s’enfuir.
 
Au bout d’un moment, lorsque son travail touchait à sa fin, un bruit très fort et strident résonna aux oreilles du sous-chef Mikari. Il se retourna juste au moment ou plusieurs voitures de police venaient les encercler. Merde ! Kaarasu, ne voulant pas mettre trop de pagaille, essaya de s’éclipser discrètement en passant par-dessus un muret, mais une douleur lancinante à son bras gauche le freina. On venait de lui tirer dessus. Il se mordit la lèvre jusqu’à la faire saigner & se retourna pour faire face à son assaillant.
 
Ils étaient deux. Celui qui lui avait tiré dessus et un autre. C’est le deuxième, malgré tout, qui retint particulièrement l’attention du jeune homme. Celui-ci le regardait dans les yeux, froidement, comme le ferait n’importe quel policier envers un criminel, mais il avait un visage que Kaarasu aurait de tout cœur espéré ne plus jamais revoir. Avec une rapidité fulgurant, il se glissa derrière son assaillant et lui trancha la gorge, sous le regard horrifié de l’autre qui ne bougeait pas.
 
Le sous-chef de la mort aurait voulu le tuer aussi… Mais, à la dernière minute, une horde de souvenirs l’assaillit et il ne put se résoudre… se contentant de l’assommer brutalement avec le manche de son couteau en murmurant :
 
- Ça faisait longtemps… Papa.
 
Il se dépêcha de retourner auprès de ses deux camarades malgré son bras ensanglanté, déclarant avec détachement devant tous les cadavres qui jonchaient le sol ;
 
- C’est terminé… Pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 24

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: HellRoy Jadziah~

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Lun 2 Sep 2013 - 20:18

- Crois-tu que nous devrions continuer à attaquer les chefs, aujourd’hui, ou chercher des informations sur ceux-ci ?

Il devait donner des responsabilités à son nouveau sous-fifre : L’androgyne savait que nombreux étaient les déserteurs et il n’en voulait pas dans son clan. Si Kaarasu était plus facile à vivre, aussi . . . Il aimait beaucoup le corbeau, mais ce dernier rendait toujours plus difficile pour le blond. Le Yokai prit un moment pour penser à sa réponse, il la dit finalement au bout de quelques secondes : 

- Et bien, je pense que chercher des informations sur ce que l’on doit trouver serait plus judicieux, mais hier, c’est le sous-chef qui nous a indiqué la bonne route, alors peut-être qu’il s’y connait assez pour nous donner d’autres indications.

… Tiens donc? Poli avec le Takami, à présent? Bah… Le Kotasu ne pouvait que s’en réjouir ~ Il se retourna vers Kaarasu, attendant de voir sa réaction. Ce dernier répondit, simplement, sur le même ton blasé :

- Si je ne m’abuse, je crois que nous avons éliminé les chefs de 2 des gangs qui étaient susceptibles de causer de réels dommages à la ville. Le troisième sera, par contre, un peu plus dur à coincer… Mais je crois que si nous le tuons, il n’y aura plus vraiment de soucis à se faire.

L’androgyne ne répondit rien, il n’avait qu’à faire comme disait le corbeau : Il était chef mais n’était pas obliger de tout diriger comme bon lui semblait et aimait bien écouter ce que ses membres avaient à dire, ces derniers ayant souvent d’excellentes idées. Malheureusement pour lui, il était souvent vu comme une très mauvaise personne : Lui-même se considérait comme un très bon chef ! Il ne commettait jamais d’injustice et se donnait corps et âme pour eux, voulant qu’ils n’obtiennent que du meilleur. Il s’entrainait avec eux, les aidait, les écoutait… Peut-être n’était-il pas une si mauvaise personne? Cependant, il était difficile de savoir s’il se démenait vraiment pour leur bien ou simplement pour être certain qu’ils n’aient pas travaillé pour d’autre clan, le laissant seul derrière.

Ils quittèrent, donc, tous les trois ~ Dans la voiture, le Takami regarda tour à tour chacun des téléphone qu’il lui avait donné la veille pour finalement trouver ce qu’il cherchait. Une fois sur place, le blond crut remarquer une grimace de mécontentement sur le joli visage de son sous-chef alors que ce dernier remarquait qu’il y avait bien plus d’homme que ce qu’ils croyaient, tous les trois. Ça ne dérangeait pas vraiment le chef du clan de la mort : Si la veille il avait été victime d’un malaise, aucune chance que cela se reproduise aujourd’hui ~ Ces hommes n’étaient pas du tout de la même trempe que lui, lorsqu’il faisait partie de gang, et rien ne lui rappelait donc ses douloureux souvenirs.

Et donc, le même scénario se reproduit, les trois Mikari se battant contre plusieurs hommes à la fois, sans vraiment démontré de faiblesse. Le Kotasu appréciait lorsque sa faux s’enfonçait dans la chair et le bruit de succion que ça produisait lorsqu’il la retirait. Il n’eut pas de difficulté pendant le combat, vérifiant même plusieurs fois si tout se passait aussi bien pour ses deux camarades.

Puis, l’homme poupée entendit le crissement d’un pneu et se retourna vivement pour voir apparaitre les voitures de polices ~ Il soupira, désabusé : Le chef était mort et ils n’avaient qu’à partir ~ Sans même se consulter, tous les trois débutèrent leur fuite. Lorsqu’un sifflement dans l’air ce fit entendre, il comprit que tout n’irait pas comme il le voulait. Effectivement, Kaarasu fut toucher d’une balle et il fut ravis de voir qu’il n’était pas trop blessé lorsqu’il alla abattre les deux pauvres agents.
Le brun revint vers eux, ne démontrant pas vraiment de souffrance et donc le Mikari se détendit. Il leur demanda, soulagé aussi, apparemment :

- C’est terminé… Pas vrai ?

-Oui. Il soupira et affirma sur un ton serein : Vous avez bien travaillez, tous les deux. Soyez fier.

~ ~ ~

Le retour au lycée se fut comme le premier : Silencieusement. Vidé, Noe n’allait pas s’en plaindre. Une fois de retour dans sa chambre, il jeta les feuilles ou il avait pris des notes lors de la mission et se laissa lourdement tomber sur son lit, s’endormant sur le coup.

(Fini pour Noe Cool <3 )

~ ~ ~ ~



~Through the eyes of a madman ~

 
Sometimes, you don't want to hear the end...
Because how could it be happy?
Revenir en haut Aller en bas
Usui Asuma
Le Yokai
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 04/06/2013
Localisation : là où vous ne me trouverez pas !

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: nop'

MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   Dim 8 Sep 2013 - 13:33

" Et bien, je pense que chercher des informations sur ce que l’on doit trouver serait plus judicieux, mais hier, c’est le sous-chef qui nous a indiqué la bonne route, alors peut-être qu’il s’y connait assez pour nous donner d’autres indications. "


Il suiva le regard de son chef qui se tourna vers son second. Ce dernier répondit, en empruntant un ton blasé :

"Si je ne m’abuse, je crois que nous avons éliminé les chefs de 2 des gangs qui étaient susceptibles de causer de réels dommages à la ville. Le troisième sera, par contre, un peu plus dur à coincer… Mais je crois que si nous le tuons, il n’y aura plus vraiment de soucis à se faire."

Usui attendit. Les deux étaient désormais plongés dans un silence sans faille. Ce serait donc finit ? Pas de quoi se réjouir, pas de quoi être triste, il allait quitter ses chef, et le massacre s'arrêterait comme il avait commencer, la dernière étape à franchir. Si le chef n'y voyait aucune objection, Usui n'irait pas en rajouter non plus. Cette histoire serait bouclée, et derrière lui. Il reprendrait les cours, et cette fois il tacherait de se faire de vrais amis... Enfin, peut être ? Si l'envie lui prenait... Pour le moment, il se contentait de faire des connaissance, de traîner avec tel personne, ou une autre, après tout, dans une dizaine d'année, que seront devenus les amis qu'il se faisait ici. 
Il observa son chef et le sous chef. Dans quelques années, ils ne seront plus rien pour le semi yokai. De simple personnes qui seraient passés dans sa vie, tel des étoiles filantes. 


Finalement, ils allaient suivre le plan du Kaarasu. Ils rejoignirent la voiture, quand ils furent dedans, le sous chef se mit à trifouiller dans les téléphones portables que lui avait gentiment offert son chef. Et au final, il trouva l'information. Celle qui allait leurs permettre de rapidement finir leur boulot. La réaction de tous représenta parfaitement les pensé du semi humain. Génial, s'il s'était attendu à un si grand accueil, serait il aussi chaleureux que ça ? Bien sur, c'était ironique, ils comptaient quand même massacrer le chef de leurs gang, leur accueil ne serait malheureusement pas du tout chaleureux. 


Et voila, c'était reparti, tout trois se jetèrent dans la foule d'ennemi, pour se battre, pour tuer, pour ressembler à de vulgaires bouchers à la fin. Couverts de sangs. Le chef fut rapidement tué. Le semi humain ne chercha même pas par lequel d'entre eux il avait eu le coup de grâce  Ses coéquipiers se battaient tout les deux extrêmement bien, même le second, il devait le reconnaître, se serait un redoutable adversaire.
Les roues d'une voiture qui s'arrêtait subitement provoquèrent un bruit horrible. Il se retourna, la police. Il ne fallait pas se faire prendre là. Taché ainsi, ils auraient pas mal de problèmes avec les autorités. Ses deux supérieurs se dispersèrent  et il fit de même. Une balle fut tirée. Ce qui l'arrêta net. L'un d'entre eux étaient ils touchés ? Oui, l’odeur du sang le confirmait, enfin il ne savait pas si c'était l'un d'entre eux.
Quand il retourna auprès de ses supérieurs, il vit que le sous chef était blesser. Evidemment, même s'il ne l'appréciait pas plus, ça ne lui faisait pas plaisir. Soulagé, le blesser ajouta : 

" C’est terminé… Pas vrai ?" 

" Oui." Compléta le chef en soupirant, puis reprit, "Vous avez bien travaillez, tous les deux. Soyez fier."

Usui sourit. C'était finit. Le combat contre ces gangs qu'il ne connaissait même pas prenait fin. 
___________________________


Ils reprirent l'avion pour rentrer. Personne ne prononça le moindre mot, la moindre syllabe. Pourquoi ? Il ne le savait pas, mais même lui, quelque chose lui avait ôté l'envie de parler. Quand il rejoint sa chambre, il s'installa tranquillement dans sa chambre. Il allait prendre la journée du lendemain pour lui, c'était sur ! Il n'irait pas en cour !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission Mikari [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission Mikari [FINI]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mission Sangrave [libre] [fini] :
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: Continents :: Asie-
Sauter vers: