AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Over the hills and far away [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Soma Tesla
Crétin de la foudre ⚡
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/07/2013

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes:

MessageSujet: Over the hills and far away [libre]   Dim 28 Juil 2013 - 21:58

 Le matin... la tempête qui se profile à l'horizon et qui éclatera sous peu me semble monstrueuse. Oui, une tempête, une tempête nasale car je suis allergique aux graminées et que tout le jardin en est bordé. Alors, me dis-je pourquoi suis-je ici ? Et la réponse, car c'est calme le matin et que contrairement à la cour tu n'as pas besoin de sortir n'importe quand tes armes pour fracasser un crâne. Ce qui de façon pratique et théorique est vrai. En théorie dans une cour d'école il n'y a nul besoin d'exploser un crâne pour pouvoir rejoindre sa salle. Dans cet établissement la pratique est quelque peu différente.


Combien de fois j'ai dû frapper un crétin, obséquieux à souhait avec son chef de clan évidemment, pour aller en cour je ne sais plus. En fait je m'en fous tant qu'on ne me fout pas en rogne. Je m'en tape. Combien de fois encore je suis passé devant un gringalet se faisant laminer, trop de fois surement. Ce monde qui part en lambeau et dégouttant, pourriture et infamie le souille.

Je pense que ce long soupir que j'ai laissé échapper serait perçu par mes pairs comme un signe de faiblesse et de lassitude, en fait il n'en est rien. Je n'ai plus aucun ressentiment contre ceux qui me défie. Mes alliés sont des pions à utiliser pour survivre mon chef de clan compris.

Ce lycée est l'enfer. Autrefois, je plaignais dans mon lit les jeunes femmes que les hommes stupides avaient condamnés aux bûchés. Aujourd'hui je me sens attristé par le sort les jeunes qui prendront notre suite. Non pas qu'elle sera pire que ce qu'il y a aujourd'hui j'en doute fortement. Je suis seulement certains que rien n'aura changé. Ils se battront, ils tueront peut-être et se feront tuer surement. Ainsi vont les choses à Seikoku.


Je voudrais retourner au-delà de ces collines et beaucoup plus loin même. Dans mes montagnes natales là-bas la vie peut-être cruelle, mais juste puisque gouvernée par dame nature. Quand je regarde ces jardins je me rends bien compte de la différence de moyen entre ma contrée natale et ce lieu. Ici débauche et technologie rime avec la norme. La sérénité et paix avec utopie.

Je suis en ce moment de moins en moins tranquille, je ne sais pas pourquoi et cela m'agace comme si je ne voyais pas quelque chose d'important. Une occasion de faire bouger les choses. Ma foi tout le monde devait avoir cette impression la, exactement la même celle de pouvoir faire bouger les choses. Triste vérité nous ne sommes que de vulgaire pion dans un jeu qui nous dépasse. Je souris et sors de ma poche un paquet de cigarettes avant d'en allumer une. J'inspire grandement.


Le grésillement du papier qui se consume, la sensation que quelque chose entre dans ma bouche. La fumée glisse comme un serpent mortel dans mes poumons la nicotine se transfert à mon sang et va jusqu'à mon cerveau m'apaisant de façon momentanée et pour moins d'une heure.


J'invoque Mamushi mon serpent pour sentir sa présence une fois de plus. Pour sentir une présence amicale dans ce monde ou tout le monde veut la peau de son voisin de bureau.

- Sssssalut l'ami.

Je regarde le serpent électrique qui grimpe lentement sur moi et s'enroule autour de mon bras tranquillement. J'inspire une grande goulée d'air heureux de sentir une présence amicale. Erreur fatale, graminée en action et "sblam !"éternuement intempestif et pas mal bruyant.

- Pas dissscret Sssoma, dit alors Mamushi.


Je souris et lui réponds pour le faire doucement enrager.

- Je t'ai pas ssssssonné vieille vipère.

Il me tire la langue, oui ça peut paraitre louche, mais Mamushi sait tirer la langue comme un humain qui fait cette grimace la langue immobile en gros. Toutefois, quand il la remet en mouvement pour sonder les parages il s'arrête et l'agite encore plus vite.


- Ssssoma quelqu'un approche.


Mes yeux s'assombrissent je le sais, c'est toujours comme ça que cela se passe. Je tire mes manches vers le haut me retourne, regardant en direction de l'inconnu qui devrai bientôt arriver. Les deux mains derrière prêtes à dégainer mon bâton. A peien a-t-il dépassé les haies le masquant de mon champ de vision que je le questionne


-Qui es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
HellRoy Jadziah

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 22

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Noe Kotasu / Xie Mamoru Kotasu / Aya Galashiels

MessageSujet: Re: Over the hills and far away [libre]   Dim 28 Juil 2013 - 23:46

Le taciturne ouvrit lentement les yeux, son regard froid et ambré se posant sur le monde étrange dans lequel il vivait. Instinctivement, il se tourna vers la grande fenêtre, remarquant les nuages qui couvraient le ciel, sans que les rayons pourtant puissant réussissent à percé la couverture naturelle. Il appréciait dorénavant les jours comme celui-ci, sa transformation en créature buveuse de sang ne lui permettant pas de profiter de belles journées ensoleillées.

Il posa un doux baiser sur la tempe de Johanna, toujours assoupie à ses côtés, avant de se lever, quittant à regret sa belle amie. Elle aimait bien l’été, et il était attristé de ne pas pouvoir passer plus de temps avec la Yachiru, à la plage ou bien pour faire des pique-niques, comme elle les appréciait. Il enroula un drap autour de sa taille fine et quitta la chambre en direction de la salle de bain, ses vêtements en main, ne voulant pas l’éveillé.

Après s’être douché, le Kurasu jeta un coup d’œil dans le miroir, redécouvrant de nouveau son teint si pâle, cadavérique et ses yeux tirant maintenant beaucoup plus sur l’orange que sur le doré. Aussi, ses joues s’étaient creusées, lui donnant un visage d’avantage sévère alors que même naturel, il l’était déjà. Sacrée transformation… Bien qu’il se soit jeté devant Tina pour la protéger, le cœur rempli de bonnes intentions, il regrettait maintenant son choix, détestant de plus en plus la demoiselle à mesure que les jours se suivaient.

Il noua ses longs cheveux ébène en tresse, revêtant ses vêtements d’aristocrates, noir et décoré de tonnes de fils d’or, sachant que sa petite copine le trouvait très charmant ainsi, plutôt que dans ses éternels vêtements traditionnels asiatiques. Il sorti de la chambre d’eau, souriant à la vue de la Hope, les yeux toujours fermé, belle même dans son sommeil. Le génie avait peur pour elle ~Malgré le fait qu’elle soit sous-chef du puissant clan de l’eau, elle restait fragile à ses yeux. S’il ne réussissait pas à la protéger… Il ne se le pardonnerait jamais…

Il sorti du dortoir Yachiru, les lèvres pincées, tentant d’éviter les imbéciles qui semblaient abonder dans cette famille. Le Jadziah était amère ~ Chaque jours se ressemblait, et la même haine le dévorait malgré la douce présence des personnes avec qui il avait lié une véritable amitié. Il aurait voulu diriger… Le travail des chefs des clans lui déplaisait beaucoup : Il croyait sincèrement qu’il aurait pu faire mieux que la moitié d’entre eux, et il détestait la plus part des puissants adolescents pour cette raison.

Une fois à l’extérieur, il inspira un grand coup, pouvant finalement sentir le vent contre sa peau. Il ferma les yeux un moment, avant de sortir un paquet de cigarettes, en portant une à ses lèvres, laissant la fumée s’échapper lentement de leur prison de chair avant de commencer à marcher, sans destination précise.

Depuis que le taciturne était revenu de mission, il n’avait plus grand-chose à faire, sauf peut-être s’entrainé ~Mais travaillé avec les Kurasu lui était souvent désagréable, étant l’un des seuls hommes dans le clan presqu’exclusivement composé de jeunes demoiselles mièvres, préférant faire cuire des gâteaux plutôt que de participer activement au conflit qui se déroulait juste sous leurs yeux… C’était comme si elles refusaient de regarder la vérité en face, et cette réalité choquait beaucoup le chinois qui voulait aider le plus qu’il pouvait sa cause.

Il grommelait seul en marchant lorsqu’il aperçut un éphèbe, appuyer sur un mur, lui aussi fumant, son regard haineux se posant directement sur sa personne lorsqu’il le vit arriver. Le jeune Kurasu leva le menton, toisant l’inconnue de haut, comme à son habitude ~Ce dernier lui demanda, d’un ton neutre :

-Qui es-tu ?

… Grotesque et impoli. Malgré tous, il décida de ne pas juger le jeune homme trop rapidement, sa rencontre avec Azuki lui ayant bien apprit à ne pas penser des insultes aux gens avec qui il venait à peine se présenter. Il s’approcha d’avantage et laissa de nouveau la fumé se dissipé d’entre ses lèvres fines avant de répondre, la voix glacial, sèche :
 
-Ne devriez-vous donc pas vous ne présentez avant de le demander ainsi ?

Il marqua une courte pause, avant de poursuivre, toujours aussi rauque et froid :

-Néanmoins, je pardonnerais votre impudence. Je suis HellRoy Jadziah, du clan Kurasu… À qui ai-je ‘’l’honneur’’ de rencontrer… ?
Revenir en haut Aller en bas
Soma Tesla
Crétin de la foudre ⚡
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/07/2013

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes:

MessageSujet: Re: Over the hills and far away [libre]   Lun 29 Juil 2013 - 16:17

Comment ?! Cette enfoiré me trouve grotesque et impoli. Le mec qui me fait face est un véritable enfoiré.

Impudent, stupide, essayant de se donner un air macabre. Ce crétin qui me fait face il est trop pompeux à mon gout du moins. Je le vois bien aller coucher dans le lit de psychopathe et pourquoi pas d'alien. Nan les aliens quoi j'abuse un peu. Je sors les deux parties de mon bâton et les assemblent. Je pose mes deux mains dessus. Mamushi s'enroule autour. Mon regard est toujours aussi sombre, mais pupilles se contractent jusqu'à ne plus former qu'un petit point sombre dans mes yeux.

Faudrait que ce mec arrêtes de parler aux gens comme des demeurés, un jour quelqu'un lui tombera dessus quelqu'un de plus fort que lui. Enfin cela ne me concerne pas vraiment, mais je vais gentiment le remettre à sa place doucement. Du moins sans violence.

-Ferme la bouche tête de noeud, tu vas avaler des gaz toxiques à ce rythme. Tu comprends rien ou bien ? Cette école c'est l'enfer en y rentrant tu as foutu les deux pieds dans le plat. Alors, réfléchis bien crétin, je suis là depuis plus longtemps, j'ai l'avantage du terrain, car je l'ai mieux mémorisé. Du moins j'aurais pu le faire. Alors, quand on te demande ton nom tu réponds ou tu attaques ! Et la prochaine fois que tu me trouves impoli ou grotesque tu vas le sentir passer.

Je jette le mégot fumant qui pend au bout de mes doigts, je ressors mon paquet de clope et j'en allume une.

- Soma Tesla et mon clan tu peut bien deviner. Sauf si tu souffres de problèmes mentaux.

Si lui souffres de problèmes mentaux ? Pff, c'est moi qui en ai déjà. Je me retourne et je me hisse sur le mur avant de sortir une bière que j'ai ramenée de façon illégale ici. Je l'ouvre avec les dents et commence à la siroter. Le gout amer, le fait qu'elle ne soit pas fraîche font qu'elle n'est pas aussi bonne qu'elle le devrait. 

Toutefois, je suis un délinquant aux yeux du monde. Je ne vais pas me priver d'en faire une marque de fabrique.

Je me plonge dans mes réflexions qui mûrissent autant par mon esprit que par le biais de ma voix.

- Des clans, des alliances, une guerre, une tempête en gros et ainsi de suite. Ce ne sera jamais ceux qui sont lassé qui gagneront. Tous rêves de force et tous s'allient. Même pas l'choix de nos amis, on nous fourgue dans les pattes d'un clan et on doit tuer tous les autres.

Je regarde ce HellRoy Jadziah et je lui adresse la parole :

- Eh mec ! Dis moi donc Hell' tu as jamais eu ce sentiment viscérale qui te commande de faire des trucs qui seraient hum contre les règles édictés ?Je sais pas moi, tu as jamais eu envie de te servir des problèmes des uns et des autres, de les résoudre pour ton propre objectif ?

Même en arrivant malgré son masque j'avais décelé cette étincelle de haine et de folie meurtrière.

Oui cette folie, elle s'insinue en vous comme l'air qui circule. Elle vous soutient, elle vous aime, elle vous pousse, elle est démoniaque et tentatrice. A la fin on cède toujours.


-Evidement cette discussion n'a et n'aura jamais lieu de façon présente et future. Si tu vois ce que je veux dire.



Comme pour appuyer mes propos une légère brise se leva et un immense nuage blanc se mit en travers des rayons du soleil. La tension palpable, sachant qu'au moindre faux pas seul l'un de nous deux quitterais les jardins et l'ambiance conférée par le climat tout cela ressemble à un mauvais film. Sauf que ce mauvais film c'est la vie au lycée.

 
Revenir en haut Aller en bas
HellRoy Jadziah

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 22

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Noe Kotasu / Xie Mamoru Kotasu / Aya Galashiels

MessageSujet: Re: Over the hills and far away [libre]   Dim 4 Aoû 2013 - 19:39

-Néanmoins, je pardonnerais votre impudence. Je suis HellRoy Jadziah, du clan Kurasu… À qui ai-je ‘’l’honneur’’ de rencontrer… ?

L’autre éphèbe le considéra un moment, sans vraiment réagir ~ C’était un garçon assez étrange : Un peu comme lui, il semblait incroyablement haineux, Non… Il y avait quelque chose de plus ~ Une sorte de volonté d’agir, de tout remettre en question et de se débarrasser de tous ce qui ne lui plaisait pas. Il finit par répondre finalement, aussi sèche que le chinois l’avait été à son égard quelques secondes auparavant :

-Ferme la bouche tête de nœud, tu vas avaler des gaz toxiques à ce rythme. Tu comprends rien ou bien ? Cette école c'est l'enfer en y rentrant tu as foutu les deux pieds dans le plat. Alors, réfléchis bien crétin, je suis là depuis plus longtemps, j'ai l'avantage du terrain, car je l'ai mieux mémorisé. Du moins j'aurais pu le faire. Alors, quand on te demande ton nom tu réponds ou tu attaques ! Et la prochaine fois que tu me trouves impoli ou grotesque tu vas le sentir passer.







Tête de nœud?... À tous les coups c’était un Kaminari… Pourquoi devait-il toujours tomber sur des Kaminari?! Puis qu’elle violence! Ce n’était absolument pas nécessaire! Pensait-il que l’école était une prison?! Le taciturne était bien conscient que ce n’était pas un endroit des plus sécuritaire, mais si on savait bien se tenir, on n’avait pas trop de problème!… Non, il se mentait à lui-même : Peu importait la façon d’être, la plupart des élèves étaient comme des fauves, ou encore des rapaces. Ils attendaient que leurs ennemies, et même parfois allié soit rendu trop faible pour se débarrasser d’eux, sans remord.

Le meilleur exemple restait Kaarasu : Bien qu’il était membre du clan Mikari, ce n’était pas le seul fou à attaquer et tenter de tuer un innocent pour le plaisirs ~ Le Jadziah avait été chanceux, ce jour-là car il avait réussi à soigner son œil, crever par le corbeau… La cicatrice le traversant toujours semblant vouloir lui faire rappeler de manière douloureuse que personne n’était jamais en sécurité. Nulle part. Son nouveau camarade jeta sa cigarette avant de s’en rallumer une nouvelle. Apparemment, il avait le même problème que lui, hm… Il ajouta, sur un ton un peu moins violent cette fois :

- Soma Tesla et mon clan tu peux bien deviner. Sauf si tu souffres de problèmes mentaux.

Mais bien sûr qu’il le savait! Il aurait même dû s’en douter… Il semblait attirer les Kaminari comme une malédiction! Soma Tesla… Ici depuis plus longtemps que lui? Le génie n’en avait néanmoins jamais entendu parler. Ce dernier sorti ce qui semblait être une boisson ~De la bière? Étrange jeune homme… Il ne passa cependant aucun commentaire, puisque le Tesla commença un long monologue, ne lui laissant pas la chance de répondre :

- Des clans, des alliances, une guerre, une tempête en gros et ainsi de suite. Ce ne sera jamais ceux qui sont lassé qui gagneront. Tous rêves de force et tous s'allient. Même pas l'choix de nos amis, on nous fourgue dans les pattes d'un clan et on doit tuer tous les autres.

… Il lui faisait un peu penser à Tina : Elle aussi parlait seule dans son coin, de façon ‘’spirituelle’’. Enfin, il espérait qu’il soit moins insupportable qu’elle! Il se retourna vers le Kurasu et poursuivit, sans le quitter des yeux :

- Eh mec ! Dis-moi donc Hell' tu as jamais eu ce sentiment viscérale qui te commande de faire des trucs qui seraient hum contre les règles édictés ? Je sais pas moi, tu as jamais eu envie de te servir des problèmes des uns et des autres, de les résoudre pour ton propre objectif ?

Allez à l’encontre des règlements?... Ne le faisait-il pas déjà ? En rejoignant secrètement les Asuna, malgré le fait que ce soit un clan ennemi au sien? Naturellement, il le faisait pour ses propres buts, ou plutôt pour sa propre sécurité ~À moins que ce soit pour celle des Kurasu…? Le génie ne savait plus vraiment quoi penser depuis son retours de Russie mais avait la nette impression que celui qui l’appelait si familièrement ‘’Hell’’ saurait jouer un grand rôle dans l’univers malsain dans lequel ils évoluaient maintenant.

Malgré son manque flagrant de bonne manière, il ne semblait pas être une mauvaise personne, et tout comme lui essayait de se donner des airs. Il ajouta, terminant finalement son long discourt :


-Évidement cette discussion n'a et n'aura jamais lieu de façon présente et future. Si tu vois ce que je veux dire.

Le brun secoua la tête et vint s’appuyer contre le mur à son tour, portant sa cigarette à ses lèvres, pour regarder la fumée s’élever lentement vers le ciel couvert avant de répondre, de sa voix rauque et grave habituelle :
 
-Hm… Tu sais, ce n’est pas obliger d’être seulement des paroles en l’air, des idées rapidement oublier…

Il marqua une courte pause, massant de deux doigts ses paupières, rassemblant ses pensées : Et pourquoi pas? Pourquoi ne pas essayer d’eux même de changer les choses, pour eux même et pour les autres? Il continua, plus doucement :

-J’aimerais bien… Il ne finit pas ce qu'il allait dire, et ajouta plutôt :  Ce n’est pas vraiment aisé de faire comme bon nous sembles, ici… .

Il ne savait pas vraiment comme il comptait faire encore, mais  il savait bien qu’il finirait par trouver. Étrangement, sa rencontre avec le Kaminari lui avait fait ouvrir les yeux : N’était-il déjà pas un paria? Pourquoi ne pas pousser ses méfaits plus loin en essayant d’améliorer le cours de l’histoire? Il termina finalement :

-Tu a déjà songer à ce que tu comptais faire, j’imagine…
Revenir en haut Aller en bas
Soma Tesla
Crétin de la foudre ⚡
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/07/2013

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes:

MessageSujet: Re: Over the hills and far away [libre]   Lun 5 Aoû 2013 - 1:56

 - Désolé mon cher, mais arrête de penser aussi fort c'est déjà assez perturbant comme ça de... Tu sais lire dans les pensées. Depuis plus longtemps, dans ce jardin...


Ainsi donc il partage mes envies, avec son propre objectif soit. Il est alors plutôt étrange je trouve que l'administration ne se soit jamais penché sur un tel problème. C'est alors qu'un semblant, ou une véritable explosion, de lumière a lieu. Comme aurait dit mon ancêtre Tesla en l'an béni, par Mathusalem, je ne sais trop lequel : "Les fils de traînées" (je vous prie d'excuser les propos assez audacieux de mon ancêtre.). Cette guerre et si ce n'en était pas une déjà, si cette guerre était comme la chaîne alimentaire. Avec une combinaison sanguinolente de Darwin. Une sélection naturelle, comme quant on sépare les produits de qualités des produits défaillants. Avec une seconde fonction celle de leurre. Pendant qu'on essaye de sauver sa vie en imposant sa force pense-t-on à : " Quel est l'objectif réel de cette institution ?"


Non, bien sur que non. Personne n'y pense. Pourquoi est-ce que moi-même j'aurais gaspillé du temps pour de pareil conneries si cela ne peut servir mon intérêt ? Je descends de mon mur jette ma bouteille de bière au loin et embrasse le front de l'inconnu alias Hellroy.


-Toi je t'adore.


Par contre, la question me stoppe net. Si j'avais déjà pensé à comment mettre cela en application ? Dieu tout puissant, Mathusalem maudit sois-tu. Evidemment que non. Toutefois, cela ne veut en aucun cas dire que je ne peux pas résoudre ça de façon immédiate.


- Non, jamais réfléchis mais... Hum faudrait un local où on recevrait les gens, pour les fuites j'ai mon don clanique et je vois qu'une seule chose à faire mon cher Hell'. Monter un business dans ce lycée. Nos bras contre des infos. Faut savoir qui boit son café avec qui, qui couche avec qui, qui mange quoi et avec qui. On doit momentanément détrôner la course de puissance par la course à l'information histoire de mettre assez de bordel. Le temps de gonfler nos rangs et de rentrer en force dans le conflit, sapé les clans de l'intérieur.


Je poursuis de façon orale, mais je prends note aussi de ce que je dis. 


"Plan XXX (nom à déterminer)
- Le lieu : Sauf si mes souvenirs me font défaut il reste de vieilles salles de classe au troisième qui ne sont plus utilisées. L'une d'elle suffirait largement. Une sorte de Q.G avec des clopes et de l'alcool à revendre et pour usage perso' bien évidemment. 


- Comment établir le contact : le panneau de vie scolaire est tout à fait indiqué, derrière les papier administratif laisser une note expliquant notre existence de façon mensongère sur son but. Ca c'est la phase une, phase deux j'entre en scène la personne qui consultera le papier y pensera forcément et je le trouverais. Phase trois : direction le Q.G et les négociations des tenants et aboutissant du contrat.


- Objectif : renverser les clans et donc leurs chefs. (On n'est pas encore au niveau du moins moi. Je me demande ce que le carnet me réserve en petite astuce, entrainement !!!) Ah et le recrutement aussi.


- Des règles :
1) Hell et moi en haut, autorités sur les "missions".
2) Connaitre les motivations de chacun."


Je n'ai pas jugé utile d'écrire ce que j'avais dit. Je lui donne la copie carbone du papier. Je le regarde et l'interroge silencieusement.


 
Revenir en haut Aller en bas
HellRoy Jadziah

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 22

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Noe Kotasu / Xie Mamoru Kotasu / Aya Galashiels

MessageSujet: Re: Over the hills and far away [libre]   Ven 16 Aoû 2013 - 20:05

- Désolé mon cher, mais arrête de penser aussi fort c'est déjà assez perturbant comme ça de... Tu sais lire dans les pensées. Depuis plus longtemps, dans ce jardin...

Penser aussi fort … ? Le brun soupira : Il devait vraiment demander de l’aide à Azuki ou Kain pour ce problème flagrant. Le génie ne pouvait pas se permettre de se disputer avec tous les Kaminari qu’il rencontrerait, car si tout c’était bien passer jusqu’à aujourd’hui, ça n’allait certainement pas rester ainsi pour toujours. Puis, bien qu’il soit incroyablement talentueux dans les arts martiaux, ce talent était totalement inutile devant les pouvoirs magiques puissants des autres élèves ~Et comme les pouvoirs du taciturne était surtout pour se protéger…

Il tourna la tête vers son nouveau camarade lorsque celui-ci descendit du muret ~ Tien… Leur conversation était-elle déjà terminer? Ce dernier jeta sa bouteille plus loin, celle-ci se cassa avec un puissant bruit de fracas. Le Jadziah ne dit rien, attendant que le Kaminari s’explique et fronça les sourcils, choqué, lorsque celui-ci posa ses lèvres contre son front. Il allait le repousser violement lorsque le jeune homme se retira avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit ~ Il accompagna son geste étrange de paroles qui l’étaient tout autant :

-Toi je t'adore.

… … … De nouveau, il ne put retenir un soupire ~ Quel énergumène. Néanmoins, ce dernier avec d’excellentes idées et sa façon de voir le monde, ou du moins Seikoku, se rapprochait beaucoup de la sienne. Les deux éphèbes gardèrent le silence un moment, réfléchissant tous les deux à une façon de rendre leurs idéaux possibles ~ Ce fut son compagnon qui prit la parole, débutant un long monologue :

- Non, jamais réfléchis mais... Hum faudrait un local où on recevrait les gens, pour les fuites j'ai mon don clanique et je vois qu'une seule chose à faire mon cher Hell'. Monter un business dans ce lycée. Nos bras contre des infos. Faut savoir qui boit son café avec qui, qui couche avec qui, qui mange quoi et avec qui. On doit momentanément détrôner la course de puissance par la course à l'information histoire de mettre assez de bordel. Le temps de gonfler nos rangs et de rentrer en force dans le conflit, sapé les clans de l'intérieur.

Encore ‘’Hell’’? Il ignora le surnom amicale et réfléchit au reste de ce qu’il venait de lui dire ~ Il avait des amis à protéger, des gens haut placé dans le lycée… Johanna, Kain… Le taciturne devait s’assurer que rien ne leur arrive ~ Il ne s’inquiétait pas pour le jeune homme électrique mais refusait qu’on touche un seul cheveu de sa petite copine. Il allait devoir poser une interdiction contre toute requête qui serait de la blesser. Soma lui tendit les notes qu’il avait prises lors du long silence.

Le tout lui semblait incroyablement raisonnable, et très bien penser ~ De plus, le génie aurait d’autre personne avec qui s’entrainé ~ Plus besoin des mièvres et idiotes Kurasu… Puis, c’était l’endroit d’écrit lui plaisait bien : On ne viendrait pas l’embêter dans un lieu si sombre. Il redonna le carnet à son propriétaire et répondit finalement, toujours aussi glacial :

-C’est très bien. Tu as pensé à tout, hm… Seulement…

Il marqua une courte pause, s’allumant une nouvelle cigarette, en prit une bouffée avant de répondre :

-Je refuse que l’on accepte quoi que ce soit dirigé contre la sous-chef Yachiru.

~~~
(Vraiment désolé pour l'attente >-< <3 Pardonne moi >x<)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Over the hills and far away [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Over the hills and far away [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: Lycée :: Jardins-
Sauter vers: