AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission pas romantique sous un soleil ardant ~ (PV Johanna)

Aller en bas 
AuteurMessage
HellRoy Jadziah

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 21

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Noe Kotasu / Xie Mamoru Kotasu / Aya Galashiels

MessageSujet: Mission pas romantique sous un soleil ardant ~ (PV Johanna)   Dim 20 Oct 2013 - 23:10

Assit dans le grand jet privé, le bras autours des épaules frêles de Johanna qui s’éveillait peu à peu, le génie attendait d’arriver à destination. Bien qu’il soit confortablement installé, une émotion frustré était posé sur son visage sévère : Il détestait le soleil, il détestait la chaleur et… Surtout, plus que tout, la pauvreté. Cette dernière le dégoutait au plus haut point, lui qui, depuis qu’il était tout jeune, se prélassait dans des vêtements de soie. HellRoy n’avait absolument aucune envie de se rendre en Afrique et pourtant, c’était lui-même qui avait choisi d’y aller.

La belle Yachiru était censé y aller seule mais l’asiatique avait catégoriquement refuser, s’enrôlant donc également dans la mission ou il était censé protégé la demoiselle si quoi que ce soit arrivait et aussi s’occuper des habitants des petits villages, s’assurant que tous soient en bonne santé lorsqu’ils partiraient. Le génie soupira ~ Bien qu’il n’ait absolument pas voulu laisser la jolie blonde s’occuper seule de la mission  et qu’il essayait de montrer que d’y aller ne le dérangeait absolument pas, le brun avait envie de mourir.

À l’avant, le pilote leur fit savoir qu’ils allaient atterrir dans environ une demi-heure et donc, le brun entreprit de réveiller sa copine à l’aide d’un doux baiser sur ses lèvres avant de se lever, lui laissant le temps de s’éveiller. Il retira le Yukata confortable qu’il portait pour le vol pour enfiler un magnifique Kimono de soie violet et noua ses cheveux en haut catogan. Le génie était impeccable, comme à son habitude, lui qui était censé aller aider les gens pauvres et sans eau, il ne se préoccupait pas du fait qu’il pourrait attiser la violence ou la jalousie, ainsi paré d’or et de jolis bijoux.

Il se retourna vers sa douce, qui était debout et ramassait ses choses et la tira contre lui, profitant de l’air climatisé pour la serrer un bon moment contre lui, chose qu’il ne ferait probablement plus lorsqu’il cuira au soleil. Lorsqu’il la relâcha, il prit son visage dans ses mains en coupe et la regarda dans les yeux, lui donnant un baiser sur le front avant de lui murmurer de sa voix rauque :

-Promet moi que tu feras attention … hm?

La Yachiru hocha la tête et il agrippa un katana, le fixant dans son obi, contre sa taille. Puis, prit la main de Johanna et le reste de leurs choses avant de sortir. À l’extérieur, la chaleur était écrasante et, à perte de vu, il n’y avait absolument aucune verdure. Donnant la main à la Yachiru en descendant les marches, il commençait peu à peu à comprendre que ce serait bien pire que ce qu’il croyait.

Sans rien dire, habituer tous les deux au silence, ils se rendirent là où ils étaient supposés dormir ~ Une famille, enfin … Une femme et ses deux enfants, le père étant décédé quelques mois auparavant par la faute de la famine les accueillirent dans leurs demeures, souriant et heureux d’être ceux qui hébergeaient les gens qui venaient les aider. La femme, nommée Abebi (la petite fille se nommait Zaza et le grand frère Kesi) les amena dans une chambre ou un matelas trainait sur le sol, une boite de carton sur le côté pour qu’ils puissent disposer leurs affaires.  Le génie sourit amicalement à la dame et, seulement une fois qu’elle fut partie, son visage se décomposa devant leur habitat de fortune.

Toujours silencieux, il jeta son sac dans le coin de la pièce, se laissant choir sur le ‘’lit’’ découragé. Après un moment, le taciturne soupira et tendit les bras vers Johanna, la tirant contre lui l’espace de quelques secondes avant d’apercevoir la cadette de la famille qui les regardait à travers d’une craque dans le mur. Le brun se releva et ouvrit la porte, forçant un sourire à la jeune demoiselle qui partit en courant, se sauvant du premier asiatique qu’elle voyait.

Tendant la main à la Hope, il demanda, le même sourire toujours posé sur son visage fin :

- Devrions-on nous aller voir tout de suite l’ampleur des dégâts?
Revenir en haut Aller en bas
Johanna Hope
Sous-chef du clan Yachiru
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 06/03/2013
Localisation : vingt mille lieues sous les mers

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Kaarasu Takami/Azuki Kanra/Leah B. March

MessageSujet: Re: Mission pas romantique sous un soleil ardant ~ (PV Johanna)   Mar 22 Oct 2013 - 0:07

Se trouvant plongée dans un état de somnolence entre le rêve et la réalité, Johanna se sentait flotter, légère, dans un océan de lumière blanche. Dans le lointain, elle pouvait entendre une espèce de bourdonnement sourd qu’elle associa aux moteurs de l’avion, sans vraiment être certaine qu’elle rêvait ou non. Peut lui importait, elle s’était rarement sentie aussi bien, aussi en paix avec elle-même, et n’avait aucune envie de voir cet état de sérénité toucher à sa fin. Pourtant, il fallu bien qu’elle se réveille. Mais ce fut de la manière la plus douce qui soit donc la transition ne fut pas trop désagréable. HellRoy déposa un tendre baiser sur ses lèvres à la minute ou elle battait des paupières, se réveillant. La jeune fille lui fit un gentil sourire alors que le jet qui les transportait était sur le point d’atterrir.
 
 Johanna ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu mal pour lui… Après tout, elle savait bien que le Kurasu détestait catégoriquement tout ce qui les attendait en Afrique (soit chaleur étouffante, pauvreté, crasse et bestioles en tout genre), et finissait toujours par se dire que c’était sa faute s’il s’était senti obligé de l’accompagner. Il était toujours si protecteur envers elle…  Enfin, cette mission serait une bonne occasion d’écarter ses inquiétudes. Elle était sous-chef après tout, et ce n’était pas sans raison.
 
 La jeune anglaise se leva donc, pour voir qu’HellRoy était parti se changer. Elle lissa ses cheveux et sa robe (plutôt fine, appréhendant la température, toujours d’apparence marine) et attendit que son compagnon revienne. Quelques minutes plus tard, celui-ci resurgit vêtu d’un épais kimono aux couleurs sombres. Johanna esquissa un sourire amusé, non pas qu’il n’avait pas fière allure, mais bien que ce devait être la tenue la moins appropriée pour ce qu’ils s’apprêtaient à entreprendre. Malgré tout, ne voulant pas le vexer elle se retint de tout commentaire et apprécia lorsque le chinois vint la serrer fortement contre lui. Il lui prit ensuite le visage a deux mains, et, encrant dans son regard le sien qui semblait devenir de plus en plus rougeâtres à mesure que les jours passaient.
 
- Promets-moi que tu feras attention… hmm ? S’enquit-il en l’embrassant légèrement sur le front.
 
 La Yachiru frissonna et hocha la tête, ne sachant pas trop si c’était du à la climatisation ou aux accents adorablement rauques de la voix d’HellRoy. Elle termina de ramasser ses effets personnels et l’avion atterrit dans un lieu désertique. Johanna reçu quelques grains de sable dans les yeux en sortant, lorsqu’une bourrasque de vent chaud lui fouetta le visage. Elle prit la main que lui tendait le Kurasu, et ensemble ils cheminèrent dans le sable jusqu’au petit village ou ils devraient séjourner. Une jeune dame nommée Abebi les accueillit dans sa demeure, leur présentant ses deux enfants et les conduisit dans la petite chambre qu’ils avaient aménagé du mieux qu’ils l’avaient pu, afin de recevoir ces illustres visiteurs qu’étaient les étudiants de Seikoku. Une fois dans ce petit espace privé qui leur était réservé, la blonde remarqua à quel point le chinois semblait dépité de se trouver là. Et c’était compréhensible en un sens. Il était si totalement à l’opposé de son monde habituel ici…  Elle lui sourit gentiment, alors que, dans un geste de découragement ultime, il se laissait tomber sur le petit lit de fortune mis à leur disposition.
 
 La Yachiru se laissa faire lorsqu’il voulu l’attirer contre lui une seconde fois, appréciant ce petit moment de tendresse en appréhendant les évènements surement sombres qui allaient suivre. Quelques minutes plus tard, HellRoy se leva et alla ouvrir la porte, lorsqu’une jeune fille que Johanna reconnu comme étant la fille de leur hôtesse défila dans le couloir.
 
- Devrions-nous aller voir tout de suite l’ampleur des dégâts ? S’enquit le Kurasu en revenant vers la jeune fille.
 
 Visiblement, il était impatient que cette mission se termine, lui.
 
 La demoiselle de l’eau lui sourit et attrapa la main qu’il lui tendit, avant de venir doucement poser un baiser sur sa joue.
 
- Je crois qu’on ferait mieux en effet. Il n’y a pas une seule minute à perdre.
 
 Sur ce, elle ouvrit l’une de ses valises et en tira sa somptueuse épée, qui était devenue pour elle comme un prolongement de son propre bras, au fil des entraînements, et la fixa a sa taille, dans son fourreau, convaincue qu’elle pourrait finalement mettre tous ses efforts à profit.
 
 Les deux lycéens sortirent donc de la petite masure d’Abebi et entreprirent un tour du village. Ce qu’ils virent horrifia la jeune Yachiru, bien qu’elle n’en laissa rien paraître. Un peu partout, les gens se mourraient sous le soleil de plomb. Des enfants, jusqu’aux vieillards, tous donnaient l’impression d’êtres des feuilles mortes jonchant le sol. Johanna se jura de les tirer de ce calvaire, mais n’avait aucune idée de comment ils devraient s’y prendre.
 
 Ils arrivèrent finalement aux frontières du village. Plus loin, la savane s’étendait jusqu'à la ligne d’horizon. Autour des petites habitations serpentait une espèce de petit fossé qui avait sans doute jadis contenu la source d’approvisionnement d’eau du village, mais qui désormais n’était rien d’autre que du sable, comme presque tout aux alentours. Rien ne laissait présager de ce qui avait pu arriver à l’eau. La jeune anglaise désirait approfondir ses recherches, mais les gens si souffrants qui peuplaient les « rues » lui tordaient le cœur. Soucieuse, elle se tourna vers HellRoy et lui souffla ;
 
- Je crois que nous devrions nous séparer pour un moment. Je vais poursuivre les recherches concernant la source, mais en attendant, je t’en prie, il faudrait vraiment soigner les gens qui sont à l’article de la mort.
 
 Elle l’embrassa rapidement, sachant bien qu’il ne pouvait rien refuser à ses grands yeux envoutants, et jugea bon d’ajouter ;
 
- Ne t’inquiète pas pour moi, vraiment je ne risque rien. 
Revenir en haut Aller en bas
HellRoy Jadziah

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 21

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Noe Kotasu / Xie Mamoru Kotasu / Aya Galashiels

MessageSujet: Re: Mission pas romantique sous un soleil ardant ~ (PV Johanna)   Dim 27 Oct 2013 - 21:07

- Devrions-nous aller voir tout de suite l’ampleur des dégâts ?

Il priait pour qu’elle dise oui ~ Après avoir vu l’allure des lieux, il savait qu’il ne resterait pas longtemps très saint d’esprit dans un tel environnement. HellRoy avait toujours vécu dans la richesse et toute cette misère l’effrayait, le tétanisait sur place. Il aurait voulu pouvoir fermer les yeux et que, magiquement, lorsqu’il les ouvrirait, ils seraient tous les deux à Seikoku, prenant le thé dans les jolis jardins ou se prélassant sur la plage. Heureusement pour le taciturne, après lui avoir pris la main et lui avoir déposé un baiser sur la joue, la belle affirma d’une voix infiniment douce :

- Je crois qu’on ferait mieux en effet. Il n’y a pas une seule minute à perdre.

Effectivement… Probablement que les deux pensaient la même chose mais pas pour la même raison ~ Johanna voulait très certainement faire rapidement pour aider les pauvres victimes alors que lui voulait seulement partir le plus vite possible. Elle agrippa son arme, et les deux lycéens furent prêts à quitter la petite maison misérable d’Abebi.

Dans les rues, les habitants du village se mourraient, trainant sur le sol, vidé de toute leur énergie. Également, les Hommes étaient blessé, comme si ils s’étaient battu, ou plutôt, comme s’ils avaient été tabassé, autant les femmes et les enfants que les hommes. Il était étrange que des individus possédant déjà une si mauvaise fortune créent des bagarres… à moins qu’ils aient été tabassés par une force extérieure  ~ L’eau n’avait pas du disparaitre évaporé par les puissants rayons du soleil, le génie croyait plus qu’elle avait été détourné par un barrage, peut-être par les même personnes qui avaient levé la main sur les pauvres innocents. Néanmoins, il ne pouvait pas en être sur et savait que Johanna saurait trouver l’explication bien plus vite que lui. Cette dernière affirma, sur un ton calme, bien que le brun se doutait qu’elle ne l’était pas du tout :

- Je crois que nous devrions nous séparer pour un moment. Je vais poursuivre les recherches concernant la source, mais en attendant, je t’en prie, il faudrait vraiment soigner les gens qui sont à l’article de la mort.

Elle ne lui laissa pas le temps de rechigné, pressant ses lèvres cerises sur les siennes avant d’ancrer ses grands yeux bleus et profonds comme l’océan dans les siens, l’hypnotisant d’une certaine manière. Il la couva du regard lorsqu’elle affirma sur le même ton, tentant de rassurer son petit copain :

- Ne t’inquiète pas pour moi, vraiment je ne risque rien.

Le Jadziah s’en doutait bien… Elle n’était pas sous-chef pour rien! Néanmoins, il ne pouvait pas s’empêcher de se faire du souci pour la jeune femme qui lui semblait si frêle et fragile… Si précieuse… Il la laissa partir, la suivant du regard jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans le lointain et, seulement à ce moment-là, il murmura pour lui-même :


-Fait tout de même attention, Johanna…  

Refusant d’être moins productif qu’elle, le vampire se retourna pour balayer le village désertique du regard ~ Il savait qu’il s’occuperait des enfants en premier, puis des femmes et des personnes âgées et en tout dernier, les hommes. Il s’approcha donc d’un groupe petit groupe de gamins, surveillé par leurs mères, les plus jeunes se cachant derrière les femmes en voyant le Jadziah arrivé. Si l’asiatique était incroyablement beau, il ne semblait pas très aimable et comprit rapidement la réaction de ses cadets.

Le génie força un sourire et tendit la main à une fillette, cette dernière posant sa toute petite main dans la sienne, s’approchant lentement du Kurasu. Il caressa la joue de l’enfant du bout des doigts, une profonde entaille défigurant la précieuse gamine. Son cœur se serra : Il n’arrivait pas à comprendre comment on pouvait faire du mal à un enfant ~ Ils étaient tellement vulnérable…  D’une voix douce, comme celle que sa petite copine utilisait toujours pour le calmer, il lui dit, le même sourire tendre sur son visage pourtant si froid :

-Tu n’a pas à avoir peur, petite princesse… Moi et mon amie sommes là pour aider toi et ton village!

Et comme pour accompagner ses paroles, reposant ses doigts sur le visage de la gamine, il fit disparaitre la balafre. Après cet acte assez incroyable pour n’importe qui ne venant pas de l’étrange lycée, une foule se réunit autour du brun, chacun attendant bien sagement son tour pour recevoir les soins du charmant docteur. Ils étaient toujours assoiffés, mais maintenant, au moins, ils ne risquaient pas d’infection dans des blessures mal soigné.

Le génie dut prendre une pause, épuisé ~Il s’éloigna du groupe de villageois, se laissant glisser contre un mur plus loin, à l’ombre. Dans son sac, il sorti une bouteille de verre,  rempli d’un liquide épais et rouge qu’il porta à ses lèvres, en buvant le tiers. Il ne pouvait pas se permettre de boire le sang de qui que ce soit, ici, la plupart en mourrait probablement. Cependant, il savait qu’éventuellement, il serait assoiffé et dangereux…

Un jeune garçon vint le chercher, lui demandant de vite venir s’occuper de son grand papa qui attendait son tour depuis un long moment maintenant. Et donc, tout au long de l’après-midi, il continua sa tâche, sans prendre de pause. À la fin de la journée, il promit à ceux qui n’avaient pas reçu de soin qu’il en occuperait à première heure le lendemain avant de retourner à la maison, se laissant tomber lourdement dans le lit. Le taciturne avait l’impression que ses tempes allaient exploser, il avait terriblement mal à la tête et n’arrivait plus à bouger un seul muscle (il fut forcé de se lever, plus tard, lorsqu’Abebi vint lui offrir un pantalon de toile légère, sachant qu’il aurait beaucoup trop chaud dans ses vêtements actuels.) Il ne mangea pas et s’endormit, toujours aussi mal.

~  ~  ~  ~

Lorsque Johanna arriva, bien plus tard, le Jadziah se réveilla. Sur son torse nu et dans son cou, des veines violettes saillaient, lui donnant encore plus l’air d’un mort. Ses cheveux étaient en bataille et sous ses yeux, de profondes cernes brillaient de par leur présence. Ses lèvres étaient asséché, le jeune éphèbe ayant terriblement soif et il ne réussit pas à accueillir sa copine comme il l’aurait voulu, tendant alors simplement sa main vers la jeune femme, murmurant d’une voix bien plus rauque qu’à l’habitude :

-Johanna….
Revenir en haut Aller en bas
Johanna Hope
Sous-chef du clan Yachiru
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 06/03/2013
Localisation : vingt mille lieues sous les mers

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Kaarasu Takami/Azuki Kanra/Leah B. March

MessageSujet: Re: Mission pas romantique sous un soleil ardant ~ (PV Johanna)   Mer 13 Nov 2013 - 1:10

- Ne t’inquiètes pas pour moi, vraiment je ne risque rien.
 
 La jeune fille sourit à l’homme qu’elle aimait et tourna les talons, s’enfonçant dans le petit village rustique à la recherche de la calamité qui avait bien pu leur retirer toute source d’eau. À mesure qu’elle progressait, aucun indice ne se faisait apercevoir… Rien, même les rares citoyens qui avaient encore suffisamment de force pour parler avaient l’air effrayés, et peu enclins à la parole.
 
 Johanna marcha ainsi en vain quelques temps encore avant d’arriver à l’autre extrémité du village. Quelques piquets maladroitement enfoncés dans le sable délimitaient le périmètre habité, puis au-delà, il n’y avait que le désert. Du sable à perte de vue. La jeune fille soupira, lorsque quelqu’un s’adressa à elle dans une langue qu’elle ne reconnut pas. Il s’agissait d’un petit vieillard tout desséché qui semblait recroquevillé sur lui-même comme un pruneau. La Yachiru s’approcha de lui et tenta de lui baragouiner les quelques mots qu’elle connaissait d’arabe, mais l’homme ne sembla pas comprendre. Ce n’est que lorsqu’elle lui posa une question en anglais que ses traits s’illuminèrent un peu.
 
- Vous êtes une petite britannique ? Lui demanda-t-il maladroitement, avec un accent très prononcé qui rendait ses mots presque impossible à comprendre.
 
- Hum, oui, en effet. Répondit doucement Johanna.
 
- L’ai su tout de suite, z’avez l’accent.
 
 Puis, il entra quelques minutes dans sa petite habitation et ressortit muni d’une grande toile bleu sombre, un peu grisâtre, qu’il tendit a la jeune fille.
 
- Devriez mettre ça, ça vous protégera des tempêtes de sable et vous passerez plus inaperçue.
 
 La demoiselle le remercia puis passa la toile (qui était en fait un genre de cape) sur ses épaules. Elle interrogea ensuite le vieil homme sur la disparition de l’eau dans le village et celui-ci lui apprit que la seule source passant par cet endroit du désert avait été détournée grâce à de gros tuyaux de métal qu’une organisation rebelle avait implanté dans le sable. Le mécanisme fort simple conduisait toute l’eau de la source à la ville qu’ils avaient pris sous leur domination et qui se trouvait à quelques centaines de mètres de la, entourée par de hautes barricades et surveillées en permanence par des soldats rebelles armés jusqu’aux dents. Il alla même jusqu’à creuser un peu le sable, de sorte que Johanna puisse bien voir les éclats métalliques des tuyaux.
 
 La Yachiru se pencha et effleura l’acier en fronçant les sourcils. Il fallait être vraiment cruel pour priver une entière communauté d’eau, et les narguer en faisant passer cette eau directement par chez eux… Inaccessible.
 
- Reculez monsieur, je ne voudrais pas vous blesser. Dit-elle en se relevant.
 
 Elle dégaina son épée et se concentra dessus. Comme elle n’avait que très rarement l’occasion d’invoquer l’animal qui était lié à son âme (et encore moins dans un milieu comme ce désert), elle avait appris à canaliser l’énergie de son requin et a l’utiliser à travers son propre corps. Ce fut donc ce qui expliqua la faible aura bleue grisâtre qui émana d’elle alors qu’elle frappa le tuyau de sa lame, avec une précision impeccable. L’acier se fendit quelque peu, laissant une petite brèche d’où une eau pure et fraiche se mit à s’écouler. La jeune fille esquissa un sourire victorieux alors que le vieil homme, les yeux écarquillés d’étonnement, se précipitait dans sa masure pour aller chercher de quoi récupérer l’eau.
 
 Johanna l’aida et ensemble, ils parvinrent à remplir trois énormes cruches avant de devoir bloquer le trou pour ne pas trop alerter les rebelles.
 
- S’ils trouvent cette brèche, nous sommes fichus. Avait déclaré l’homme. Ils vont tous nous massacrer.
 
- N’ayez aucune inquiétude, c’est justement pour ça que nous sommes là.
 
 Peut importe combien étaient ces « rebelles » et à quel point ils étaient armés, la blonde s’était juré de ne pas repartir tant qu’ils continueraient à opérer leur tyrannie sur tous les villages environnants, assoiffant les gens jusqu'à leur mort.
 
 Après avoir rempli quelques gourdes d’eau pour la famille de leur hôtesse, la sous-chef Yachiru rentra chez Abebi et lui fit part de la nouvelle. Les villageois qu’HellRoy avait soignés allaient pouvoir reprendre encore plus de forces en s’abreuvant enfin. La jeune femme en fut ravie, tant que de fines larmes perlèrent au coin de ses yeux et la jeune blonde lui remit les gourdes en lui dictant de se reposer. Elle demanda ensuite ou se trouvait celui qu’elle aimait et des enfants lui dirent qu’il était retourné à sa chambre, épuisé.
 
  Lorsque la jeune fille le rejoignit, elle vit qu’il était dans un état critique et fut aussitôt inquiète. Il devait s’être surmené pour soigner tout un village en une seule journée, et qui plus est, sous un tel soleil de plomb !
 
 Difficilement, il murmura son prénom, et Johanna vint s’installer a ses côtés. Elle lui caressa tendrement la joue & les cheveux, soucieuse, avant de s’emparer d’une petite gourde qu’elle avait toujours sur elle. Avec une infinie douceur, elle la porta aux lèvres d’HellRoy pour le faire boire un peu. Puis, elle versa un peu d’eau sur un chiffon qu’elle passa ensuite dans le cou du jeune homme, puis sur son front.
 
- Essaie de dormir un peu… Lui souffla-t-elle tout doucement. Demain, et pour les jours à venir, nous risquons d’avoir besoin de toutes nos forces.
 
 Sur ce, elle demeura contre lui et posa délicatement sa tête sur son torse, fredonnant distraitement une berceuse de sirène jusqu’à ce que ses yeux se ferment d’eux-mêmes et qu’elle sombre dans un sommeil léger.
 
***
 
Le lendemain matin, les deux lycéens furent tirés du lit d’assez bonne heure par la chaleur et les rires des enfants d’Abebi. L’atmosphère au sein du village était nettement meilleure depuis que les habitants avaient été soignés et avaient reçu un peu d’eau. Ils traitaient d’ailleurs maintenant les deux jeunes gens comme s’ils étaient de véritables héros, alors qu’en fait, leur vraie mission venait à peine de débuter.
 
 La jeune Yachiru expliqua à son copain tout ce qu’elle avait appris concernant l’eau du village alors que leurs hôtes leur servaient un petit déjeuner frugal, et s’attablaient avec eux pour le déguster.
 
- Je ne sais pas encore précisément comment nous devrions nous y prendre, Commença Johanna, soucieuse, fronçant les sourcils. Mais nous ne pouvons pas repartir d’ici sans que ces gens aient payés pour leurs crimes.
 

 Cependant, déloger les rebelles tout en protégeant les gens du village ne s’annonçait pas une tâche facile.
Revenir en haut Aller en bas
HellRoy Jadziah

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 21

Caractéristique
Bloc-note:
Double/triple comptes: Noe Kotasu / Xie Mamoru Kotasu / Aya Galashiels

MessageSujet: Re: Mission pas romantique sous un soleil ardant ~ (PV Johanna)   Dim 1 Déc 2013 - 23:29

-Johanna….

La demoiselle s’approcha rapidement de lui et il put sentir sa délicieuse odeur sucrée affluée jusqu’à lui, le rassurant dans son inconfort. Sur sa peau et dans ses longs cheveux ébène, elle laissa glisser ses doigts, le faisant frissonner malgré la chaleur écrasante. Même si ses yeux étaient presque clos, le taciturne put apprécier la beauté de la jolie anglaise ainsi drapé d’un tissu léger, probablement pour la protéger du soleil.

Elle lui fit boire dans une petite gourde et bien que l’eau ne soit plus le breuvage qui le satisfaisait le plus, ça lui fit incroyablement du bien. Ensuite, elle l’épongea avec un chiffon imbibé d’eau et, bien qu’il ne soit toujours pas au sommet de sa forme, il se sentait déjà mieux. La présence seule de Johanna semblait avoir un effet bénéfique sur le vampire d’ailleurs, dès qu’elle avait mis le pied dans la chambre, un poids dans sa poitrine disparu comme par magie. La Hope était peut être vraiment son ange gardien, après tout… Sa propre puissante lumière dans le monde obscure dans lequel il évoluait. De sa douce voix de sirène, elle lui murmura amoureusement, le rassurant instantanément :

- Essaie de dormir un peu... Demain, et pour les jours à venir, nous risquons d’avoir besoin de toutes nos forces.

Puis, elle posa sa tête sur son torse musclé et, par habitude, il la tira d’avantage contre lui avec sa main puissante. Jusqu’à ce qu’il s’endorme, sa magnifique princesse chantonna des mélodies qu’il ne connaissait pas mais que le génie apprécia énormément néanmoins. Il ne rêva pas cette nuit-là, mais ce fut un sommeil extrêmement réparateur.

~ ~ ~

Lorsqu’il se réveilla, se fut par la faute des gamins d’Abebi, beaucoup trop énergique dès le matin. . . Il râla mais puisque la Yachiru se leva, il en fit de même enfilant rapidement un yukata pâle, n’enfilant pas les manches, laissant son torse à découvert (au grand plaisir de leur hôtesse, apparemment.). Ils déjeunèrent rapidement (et pas assez… Secrètement, HellRoy avait amené de nombreuses friandises salées qu’il mangea, plus tard, à l’abri des regards indiscrets ((Un être comme le Jadziah ne grignotait pas… Enfin… Peut-être si, mais les autres n’avaient pas besoins de le savoir)).

Alors qu’ils mangeaient Johanna lui raconta tout ce qu’elle avait appris la veille et, étrangement, il fut touché par les révélations de la demoiselle : Comment pouvait-on narguer une société ainsi alors qu’ils pouvaient voir les enfants et personnes âgées se mourir lentement, comme s’ils étaient que de vulgaires mouches? Puis, à la fin de son récit, elle ajouta, de toute évidence inquiète :

- Je ne sais pas encore précisément comment nous devrions nous y prendre…Mais nous ne pouvons pas repartir d’ici sans que ces gens aient payés pour leurs crimes.

Il hocha la tête, bien d’accord ~ Il y avait aussi de bons côtés néanmoins, à cette situation : Il pourrait très aisément allez s’abreuver chez les salopards qui volaient l’eau et ce, sans éprouver une seule miette de remord. Mais il jugeait que ça, il ferait mieux de ne pas en parler à la jolie blondinette qui se trouvait devant lui.

Ils sortirent à l’extérieur et il ne remarqua pas les regards de la gente féminine sur son corps puissants trop occupé à tuer mentalement tous les hommes qui regardait sa précieuse princesse. Il n’était pas absolument certain de ce qu’ils allaient faire aujourd’hui, mais tout au long de la matinée, il s’occupa des gens qui n’avaient pas eu le temps d’avoir des soins la veille.

Puis, avec Johanna et quelques autres hommes du village, ils retournèrent à l’épais tuyau de la veille, l’observant tous pendant un moment, comme s’ils cherchaient une solution. Se penchant vers la sirène, il avança, en mandarin :

-Nous devrons les tuer, Johanna… Tu  en es bien consciente, non?

Il marqua une courte pause avant d’ajouter de sa voix rauque :

-Même si nous arrivions à les ‘’punir’’ pour leurs mauvaises actions, lorsque nous partirons, ils pourraient recommencer de nouveau. . .

Il savait pertinemment que la Yachiru n’appréciait pas la mort, mais il croyait qu’à cause de la situation actuelle, elle comprendrait… Enfin, il espérait.

                                                                                                                             
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission pas romantique sous un soleil ardant ~ (PV Johanna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission pas romantique sous un soleil ardant ~ (PV Johanna)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...
» Sous le soleil (PV Akuzu Mia)
» Rendez-vous sous le soleil (PV Lrya)
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: Continents :: Afrique-
Sauter vers: